Les oreilles : lieux de psychosomatisation : otite, oreille, acouphènes

Les oreilles

Oreille :

En général : Les oreilles sont le canal d’un des cinq sens : l’ouïe, qui permet d’entendre, écouter, percevoir le monde qui nous entoure. Les gênes/douleurs ressenties aux oreilles manifestent de l’irritation en lien avec quelque chose que l’on a entendu.

Les maux d’oreilles renseignent sur un conflit, une blessure en lien avec l’estime de soi. Lorsqu’on n’écoute pas « sa petite voix » il en découle une disharmonie entre son monde intérieur et le monde extérieur.

Otite : Chez l’adulte une otite peut renseigner sur un profond sentiment de manque de reconnaissance. On souffre de ne pas entendre les mots que l’on s’estime en droit d’espérer. Chez l’enfant, l’otite à répétition peut cohabiter avec le sentiment d’impuissance qu’il ressent en entendant les mots (maux) des adultes sans pouvoir agir.

Acouphènes : Avoir des acouphènes c’est entendre des sons (bips, bourdonnements, grésillements…) sans que ces sons soient réellement produits dans la pièce ; c’est un phénomène intérieur. Le plus souvent cette gêne apparaît après une période de forte anxiété, où on a pu ressentir une forte pression (choc émotionnel, séparation, conflit, important changement…). Il y a là une importante disharmonie entre ce que l’on vit (l’extérieur) et ce que l’on ressent (l’intérieur). La communication a du mal à passer. Le contact n’est pas net, ça grésille. Il est alors important de se recentrer sur soi, d’écouter et surtout de respecter se voix (voie) intérieure.